L'ASSOCIATION
LES EVENEMENTS
LES PUBLICATIONS
Page de présentation

La revue

Le Forum du Futur édite tous les ans une revue, synthèse de ses activités.

Pourquoi cette revue ?

des origines aux motivations actuelles...

"Les paroles s'envolent, les écrits restent". En vertu de cet adage, il m'est toujours apparu indispensable de publier, sous une forme ou sous une autre, les comptes rendus des réunions organisées par le Forum du Futur.

Notre association, qui a fêté ses vingt ans en l'an 2000, a été créée à la veille de changements politiques importants en France, pour étudier les grands problèmes de société et analyser la situation internationale, afin de tirer les conséquences qui résulteraient à moyen terme de ces nouvelles donnes, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'hexagone.

Association régie par la loi de 1901, la "Fondation du Futur" (devenue en 1993, Forum du Futur pour se mettre en conformité avec la nouvelle législation régissant le statut des fondations) a agi tout au long de ces années, en réunissant les meilleurs experts sur les sujets les plus importants pour l'avenir du pays, tant sur le plan de la réflexion que sur celui de l'analyse géostratégique des différents régions du monde.

Les travaux des premières années ont souvent porté sur les relations Est/Ouest et, comme prémice, le premier colloque portait le titre "Paix chaude ou guerre froide ?". Un groupe restreint a tout particulièrement étudié ces questions et, en point d'orgue, nous avons réussi, en juin 1989, à faire venir de nombreux dissidents pour un symposium intitulé "La liberté de l'esprit et la condition humaine en Europe". Un souvenir émouvant est resté gravé dans ma mémoire : au moment où l'on tirait les conclusions, l'un des participants vint me voir en m'expliquant qu'il ne comptait pas retourner dans son pays "au régime de fer". Puisqu'il avait eu la chance de sortir avec sa femme et son jeune fils, il ne comptait pas repartir ! Vous imaginez mon émotion ! Grâce à la communauté des dissidents de leur pays et aux aides diverses que nous avons pu obtenir, tout se passa bien et, un an plus tard, après l'effondrement du bloc soviétique, notre réfugié repartait dans son pays avec sa famille… pour y devenir ministre ! Le miracle s'était produit, le mur de Berlin s'était effondré et le monde de l'après guerre froide commençait.

Le Forum du Futur, géré par un conseil d'administration de hautes personnalités, agit essentiellement en organisant des conférences, des petits-déjeuners débats, des rencontres, des séminaires restreints. La liberté de parole est absolue et les débats y sont ouverts. La structure, très légère donne une grande faculté d'adaptation.

Très attachée à son indépendance, notre association vit uniquement des cotisations de ses membres. Les réunions les plus diverses ont donc marqué le cours des années et, avec plus ou moins de bonheur, nous nous sommes efforcés d'en garder trace écrite. En effet, il nous a paru indispensable vis-à-vis des orateurs qui nous ont fait l'honneur et l'amitié de partager notre tribune, de publier les comptes-rendus que nous avons largement diffusés dans les milieux universitaires, diplomatiques, économiques et financiers.

Aujourd'hui, la formule rénovée que nous vous présentons dans nos publication fait la synthèse des activités de l'année, car la publication in-extenso des "verbatims" de nos manifestations occuperait plusieurs volumes et serait sûrement très indigeste, le langage parlé étant très loin du langage écrit. Pour rendre cohérents certains thèmes, nous ajoutons aussi régulièrement quelques discours importants de l'actualité internationale, et sur certains sujets d'avenir, nous avons constitué des dossiers.

J'espère qu'à travers ces publications, nos adhérents retrouveront avec plaisir l'essentiel des réunions auxquelles ils ont participé, et que les autres lecteurs découvriront nos activités et auront envie de nous rejoindre.

Hélène de ROCHEFORT